Collecter et Stocker l’énergie : principe de conception #2

« Faites les foins tant qu’il fait beau »

Cet adage reflète le principe de conception n°2 en permaculture : collecter et stocker l’énergie. Nous bénéficions actuellement d’une grande quantité d’énergie utilisable grâce à l’exploitation des ressources fossiles (pétrole, charbon…). Deux choix s’offrent alors à nous ! Soit nous pouvons dépenser cette énergie au gré de nos désirs de court-terme ; soit nous pouvons l’utiliser dans le but de construire quelque chose de durable dans le long terme.

Pourquoi collecter et stocker l’énergie en permaculture ?

La permaculture, tu t’en doutes, préfère construire des systèmes durables dans le temps. Cette formidable puissance de création que nous offrent les énergies fossiles peut et doit nous permettre de créer des systèmes qui sont capables de s’en passer ensuite pour durer dans le temps. Comme un système ne peut pas fonctionner sans que de l’énergie y circule, il faut être capable de collecter l’énergie produite en excès et de la stocker afin de pouvoir la réutiliser lorsque le système en a besoin. De cette manière, une fois construit, le système peut évoluer en quasi-autonomie sans avoir besoin d’énergie fossile.

Ce principe de collecte et de stockage de l’énergie et des ressources peut se décomposer en 5 idées : 

  • Optimiser le système pour limiter les dépenses d’énergie inutiles ;
  • Collecter l’énergie au plus près de sa source d’émission afin de réduire les pertes inhérentes au processus de collecte ;
  • Diversifier les sources pour être résilient en cas de pénurie ;
  • Stocker efficacement et avec des moyens adaptés pour réduire les pertes ;
  • Être créatifs pour trouver des sources d’énergies et les collecter : si l’énergie circule dans tout le système, il devrait être possible de la récupérer à n’importe quelle étape et sur n’importe quel élément.

Les différents types d’énergie dans les systèmes

Les termes d’énergie et de ressources sont à prendre au sens large. Elles varient en fonction du système que tu veux créer. Pour un potager on envisagera la terre, le compost, les nutriments, l’eau ou encore les semences. Pour la boutique d’un artisan, il s’agira de son savoir-faire, ses matières premières, son énergie et celle de ses employés éventuels, sa trésorerie, etc. Avant de concevoir ta méthode de gestion de l’énergie et des ressources, fais une cartographie de celles dont tu as besoin dans ton système.

L’une des expressions de ce principe de conception est qu’il est légitime d’employer des solutions peu coûteuses basées sur les énergies fossiles dans l’objectif de reconstruire un capital naturel pérenne. De même, la permaculture ne renie pas la technologie et l’innovation. Cependant, elle veut y apporter un esprit critique dans la mesure ou la technologie, présentée en tant que solution à un problème, peut être un « Cheval de Troie » contenant un nouveau lot de problèmes. Tout en restant attentifs aux choix technologiques que nous faisons, il faut exploiter notre capacité d’innovation moderne, alimentée par les énergies fossiles, afin de préparer une descente énergétique.

Illustration du principe n°2 en permaculture : collecter et stocker l'énergie
L’énergie du soleil stockée en bouteille : en attendant qu’un tel exploit soit possible, ce logo nous invite à tenter d’innover dans nos méthodes de stockage.

Quelques exemples d’application de collecte et stockage d’énergie

Collecter et stocker l’énergie au jardin

Pour démarrer un jardin potager, il faut préparer le terrain et acheter des graines. Il faut donc aller chercher ce matériel avec un véhicule qui fonctionne avec de l’énergie fossile, ce matériel étant lui-même certainement produit grâce à cette énergie. Bref, tu consommes de l’énergie non-renouvelable. 

Mais si tu gères bien ce potager, en choisissant des graines reproductibles, en semant ce qu’il faut, où il faut et quand il faut pour que le sol reste riche et adapté à tes cultures, alors tu n’as plus (ou en tous cas moins) besoin de travailler le sol. Tu n’as donc plus besoin de prendre ton véhicule pour que ce potager perdure puisque tu as déjà tes graines. Le système devient ainsi autonome. Pour cela, tu as eu besoin de collecter et de stocker les graines lorsque tu avais un excès de production. Puis de les semer au moment adéquat afin de recommencer un cycle de production.

Culture sur butte en permaculture

Appliquons les 5 grandes idées :

  • Optimiser le système se traduit par le fait de créer un potager adapté à tes besoins ;
  • La collecte près des sources d’émission se réfère à la collecte des graines directement dans le potager (et pas dans le magasin situé à 10 km) ;
  • La diversité des sources trouve un écho dans la diversité des plantes du potager. Si des doryphores ont ravagé tes pommes de terre, tu pourras toujours consommer des choux ;
  • Pour le stockage efficace, il faut prendre en compte le fait que pour être semées, les graines ont besoin d’être conservées dans de bonnes conditions, dans un lieu adapté. Généralement, des boîtes entreposées dans un lieu sombre, sec et sans grande variation de température sont idéales. Ensuite il faut également penser le stockage des aliments. Par exemple, la lacto-fermentation est une technique culinaire permettant de stocker des aliments sans consommer d’énergie !

Collecter et stocker l’énergie dans la conception d’un logement

Lorsque l’on construit ou qu’on rénove un logement, la question de l’énergie se pose rapidement. Que ce soit pour le chauffage, la cuisine ou le matériel électroménager, choisir quelles sources d’énergies sont adaptées tout en essayant de réduire l’impact carbone de l’installation n’est pas chose aisée. Pour t’aider, tu peux utiliser ce principe de conception.

Une maison avec des panneaux solaires dans la montagne

Appliquons les 5 grandes idées :

La première étape consiste à lister les points d’entrée potentiels de l’énergie dans ton habitat et les éléments qui l’utilisent. Il y a bien sûr l’électricité via le raccordement au réseau. Mais la géothermie ou l’énergie solaire sont aussi des sources d’énergie disponibles ! Il suffit d’équiper ton installation pour qu’elle puisse les utiliser.

Une fois cette liste effectuée, tu peux optimiser les flux d’énergie. La géothermie peut servir pour ton chauffage en maintenant le circuit d’eau à 15°C toute l’année. L’électricité ne servira alors qu’à gagner les quelques degrés manquant pour une température idéale. L’énergie solaire peut également permettre de chauffer le ballon d’eau chaude. 

La collecte de l’énergie intervient, par exemple, lors de la collecte de la chaleur de la terre dans le cas de la géothermie. Elle utilise un circuit d’eau qui passe dans la terre avant de venir dans ton habitat.

La diversité des sources d’énergie parait assez évidente dans la mesure où l’électricité n’est pas la seule source d’énergie présente. Notons qu’en cas de coupure de courant après une tempête par exemple, utiliser des sources d’énergie directement collectées autour de ton habitat permet de conserver un minimum de flux (en l’occurence le chauffage).

Le stockage de l’énergie peut s’envisager sur plusieurs postes : ballon d’eau chaude, isolation thermique afin d’éviter les pertes, récupération du bois mort pour le chauffage au bois, etc. 

Enfin, sois créatif pour trouver comment tirer parti des sources d’énergie à ta disposition comme le vent ou le soleil. Étendre son linge dehors au lieu de le mettre au sèche-linge est un exemple de bon sens. Pourtant, il permet d’économiser 350 KWh par an (selon l’ADEME, dans un rapport publié en 2017). Soit 50 € environ avec le tarif de l’énergie français en septembre 2020.

L’application de ce principe lors de la conception d’un habitat permet de ne pas partir bille en tête vers le tout électrique via le réseau général. Au contraire, il incite à trouver d’autres sources d’énergie accessibles qui réduiront la facture énergétique et rendront l’habitat plus résilient.

[Total des votes : 0]
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Logo Tomate & Basilic

Et plus encore !

Télécharge gratuitement

Tomate & Basilic et découvre 

toutes ses possibilités !

Stickers 3D

Le Blog

Tomate & Basilic

Retrouve tous nos articles

sur le jardinage et la

permaculture !

Bulles de discussion 3D

Retrouve-nous

sur les réseaux

sociaux

Pour recevoir de nouveaux

articles, des photos inspirantes 

et des astuces de jardinage !

© Copyright 2021 Ovega. Tous droits réservés, mais nous sommes ouverts au partage ❤️